14 Words Global Network

Lettre ouverte à une course morte

Aujourd’hui, en l’an 2005, à peu près 2 % de la population mondiale est composé de femmes blanches en âge d’enfanter, ou plus jeunes. La race blanche est morte !!! Assassinée par une coalition de Juifs, d’universalistes chrétiens, de dupes contre-nature, d’opportunistes politiques vendus, de nababs des médias, d’intellectuels hyperqualifiés, de nationalistes dogmatiques, de crétins féministes, de paumés en tous genres et de lâches.
Ce qu’il reste de Blancs est irrémédiablement intégré, terrorisé, décérébré, métissé, et rapidement submergé par six milliards de gens de couleur. En tant qu’entité viable disposant d’une capacité de survie, la race blanche est éteinte. Ceux d’entre nous qui ont résisté au génocide sont analogues à quelques cellules vivantes dans un cadavre.
La plupart des prétendus « leaders » blancs, ne pouvant plus dissimuler notre disparition raciale à ceux qui les suivent, ont adopté une nouvelle politique de retraite et de défaite. En ce moment, ils encouragent à déménager dans les petites communautés blanches d’arrière-pays ou, simplement, à donner aux enfants une éducation correcte. Ils feraient n’importe quoi pour éviter le choc frontal.
Ils savent très bien que notre race ne peut survivre sans nations qui lui soient propre. Ils savent que nous ne pouvons pas nous permettre d’en débattre pendant dix ans. Ils savent que quelques familles blanches noyées dans six milliards de familles colorées ne sont plus rien du tout. Ils savent que l’Amérique soumettra, à coups de bombes, toute nation qui essaiera de rester blanche. Ils savent que leurs lâches consignes ne sont que des ordres de retraite, toujours plus avant dans l’abîme dont on ne revient pas. Ils savent que la révolution totale et l’anarchie prônées par Bob Mathews, Tim Mc Weigh et leurs semblables, sont les seules solutions qu’il reste. Mais ils sont, soit des lâches, soit des agents de l’ennemi.
Ils savent que la révolution ne peut venir que d’hommes blancs hors-la-loi. Mais ils se cramponnent aux femmes et à leur dogme de la « famille traditionnelle » et des « solutions pacifiques », parce que ce sont des épagneuls tenus en laisse par des féministes.
N’y voyez aucun manque de respect pour nos quelques femmes loyales. C’est parce que la beauté de la femme aryenne blanche ne doit pas disparaître de la terre que je me suis lancé dans ce combat. Mais, en règle générale, les femmes placent la survie individuelle et celle de leur famille avant celle de la race entière. Un guerrier, qui risque sa vie et sa liberté, n’est pas le gendre idéal de nos jours.
Parce que je dis la vérité, il n’est pas une femme au monde qui ne me méprise totalement. « Nous voulons un homme responsable », proclament-elles. Ma foi, qu’est-ce qu’ « être responsable », dans un pays occupé, sinon de la trahison et de l’esclavage ? Allez à votre usine, à votre magasin, à votre cabinet de comptable, dans vos champs, et faites-vous esclaves. Puis consacrez la moitié de vos salaires à des impôts qui financent le meurtre de votre race.
Après le travail, détendez-vous dans vos vêtements chinois, mangez vos repas coréens, et regardez des femmes blanches s’amuser avec des Juifs et des Nègres sur l’écran de vos télés japonaises. Au bout du compte, je suis le mieux placé pour dire la vérité. Je ne peux pas me faire amener une femme en prison, de toute manière. Donc peu importe qu’elles me détestent.
Depuis l’aube des temps, les gens au pouvoir ont levé leurs armées grâce à des promesses de pillage, de vengeance et de capture de femmes. Il n’existe pas d’autres motivations, ni d’autres récompenses. N’essayez pas d’intimider les derniers guerriers blancs potentiels avec des mots à la mode tels que : vols, viols et meurtres. La « loi » est ce que les gens au pouvoir utilisent pour réduire en esclavage ceux qui ne sont pas au pouvoir. Homme blanc, tu es un risible esclave vaincu, dont le monde entier se gausse, méprisé ou asservi par tes propres femmes. Est-ce que la formule « les femmes et les minorités » signifie quelque chose pour toi ? L’alliance est formée contre toi. C’est toi, la minorité. Tu as deux possibilités : accepter tes chaînes, la disparition de ta race et la perte de tes femmes. Ou prendre en compte et appliquer les paroles de Robert Jay Mathews, qui nous dit, d'outre-tombe :
« Donnez vos âmes à vos dieux et chargez vos fusils. Il est temps que parle l’acier. Nous sommes les légions des damnés, l’armée de ceux qui sont déjà morts… »
A moins que nous n’ayons une armée invisible de vrais Barbares, dépourvus de pitié, de compassion, de componction, de moralisme restrictif, c’en est fait de nous. Celui qui pratique la chevalerie, contre un ennemi qui ne la pratique pas, se bat avec les mains attachées dans le dos.
Notre armée doit être aussi motivée que les kamikazes palestiniens qui combattent pour libérer leur pays de la pire plaie qui soit au monde. Mieux vaut être lion pendant un jour, que mouton pendant des années. Pratiquez le pillage, volez les femmes et les vies de vos ennemis. Ne vous privez pas, durant votre court passage à Mitgard, de plaisirs tels que la vengeance, ni des épouses, des sœurs et des filles de vos ennemis. Combien croyez-vous que vos ancêtres vikings laissaient de moines vivants et de nonnes vierges lorsqu’ils attaquaient les monastères et les couvents des néfastes occupants contre-nature de l’Europe, il y a vingt siècles ?!? La civilisation, c’est fini. Nous sommes en guerre.
Soyez un berseker jusqu’au jour ou vous partirez pour le Valhalla, avec, dans le corps, une livre d’acier de l’ennemi que vous aurez défié jusqu’au bout !!!
Une nation blanche ne peut naître que de l’anarchie et de la révolution. Et, si vous ne triomphez pas, puissent vos ennemis parler avec effroi, pendant des générations, de la furie des derniers hommes du Nord.